Randonnée gourmande en Alsace

Bonjour les loulous,  j’espère que vous allez bien en ce beau dimanche et que vous profiter à fond de vos dadous ! Aujourd’hui on va continuer nos aventures à travers la France et le monde avec un second récit de cavalière voyageuse. Le premier article sur l’Albanie a l’air de bien vous avoir botté et je dois vous avouer que moi aussi ! J’adore les voyages et encore plus quand il y a des chevaux dans l’histoire, ça me donne bien envie de tenter ça et qui c’est, peut être que l’année prochaine je vous ferai un article de MON aventure ?! Bon, en ce joli dimanche,  on va rester en France pour une chevauchée gourmande en Alsace avec Anaïs à qui je laisse la parole.

Je me présente, Anais, cavalière depuis une bonne vingtaine d’années, je me suis tournée vers la randonnée depuis 3 ans. Je possède un franche montagne de 26 ans et une jeune rocky mountain de 6 ans pour la relève. Pour cette rando de 2 jours c’est mon franche montagne, Igor qui était de la partie ! Départ vendredi en van avec les chevaux et arrivée en fin de journée dans le Bas Rhin au centre équestre de Reckwiller (dans le coin de Strasbourg).

Premier jour

Le matin nous avons été accueilli par la pluie, ce qui nous a fait partir assez tard… Chevaux sellés, sacoches fixées avec eau et carte sur laquelle nous avons enregistré l’itinéraire. Le trajet est très sympatique et nous sommes en tout 6 cavaliers entre 20 et 60 ans.

 

Nous traversons forêt et plaine, le terrain reste assez plat. A mi chemin nous faisons une halte pique nique, attendu par un chef cuisinier (rien que ça), et ce fut l’occasion pour mon copain de faire une démonstration de Yodle (ndlr Chant suisse des montagnes).  En repartant nous avons rejoint d’autre cavaliers et s’en suivit le discours habituel des cavaliers de randonnées « mon cheval il a le pieds sur, mon cheval il passe partout » « ben prouve le ! » le dit cavalier s’exécute et se met en amazone à cheval, la chute n’est pas difficile à imaginer !!

Le beau temps fut de la partie, pas une goutte d’eau pendant la balade (cela valais le coup d’amener les k-way tiens!)

Au retour nous sommes passé par le petit village de Hunspach qui nous a impressionné par ses maisons alsacienne (et pourtant je viens d’Alsace) ! Malheureusement beaucoup de ces maisons sont détruite pour faire place à des maisons modernes, mais certains villages arrivent à garder cette tradition et ces maisons passent facilement des siècles sans bouger d’un poil ! Nous avons aussi croisée la route de la ligne Maginot et son lot de touristes et d’histoire !

 

Enfin, nous sommes arrivés à bon port après quelques petits détours, il faut dire qu’ on a plus l’habitude de se fier à une carte papier.

Second jour

Cette fois-ci le départ se fait un peu plus loin de l’écurie à Lembach, on charge donc les chevaux en van et départ pour la journée gastronomique, au programme : 5 haltes pour déguster apéritif, entré, plat, fromage et dessert  (hummmm)

 

La première halte est directement au départ de la balade avec un verre de muscat et des meringues fourrées au fois gras. Le départ est échelonnée entre les différents participants (car nous ne sommes pas les seules, une quinzaines de cavaliers participent à cette manifestation !)

Après quelques soucis de boots, nous partons enfin et cette fois  le terrain monte et nous amène à travers forêt et col.

C’est sur les hauteurs d’un petit village nommé Wingen que l’entrée nous est servit : un vol au vent aux fruits de mer.

La suite du chemin nous amène au pied du château de Fleckenstein, très fréquenté par les touristes allemands,  où le plat nous sera servit. Sur le site du château, interdiction de monter, dommage je me voyais déjà remonter les allées du château à cheval !

En nous rendant au fromage nous avons pu emprunter les pistes de sables, des kilomètres de galop s’offraient à nous, mais nous avons préféré préserver nos chevaux pour le reste du trajet. Le terrain dans cette région là est très prisé pour les compétitions d’endurance, il s’en courre de nombreuses par là bas, certains itinéraires sont composés quasiment que de sable sur une trentaine de kilomètres (ce sable est dût à l’effritement des roches montagneuses). Arrivé à la halte,  c’est une assiette de chèvre chaud et mâche que nous avons pu déguster.

Pour le dessert, nous n’avons pas dû attendre trop longtemps car c’est seulement 1km plus loin nous avons pu découvrir  une meringue avec crème pâtissière qui nous tendait les bras !

C’est aussi l’occasion de voir encore la vue des hauteurs, magnifiques paysages pour une randonnée très sympathique avec des petits plats délicieux ! Pour ceux qui seraient intéressés, la randonnée est ouverte à tous et se déroule au moment de la Pentecôte. »

Et vous avez-vous déjà fait ce type de randonnée gourmande ?

Publicités

Une réflexion sur “Randonnée gourmande en Alsace

  1. Une bien belle randonnée! Coté paysage ça change par rapport à chez moi ou il n’y a quasiment que du relief et de la pierre! Ma compagne est elle même monitrice d’équitation et faisant des ballades pour son boulot elle apprécierait la douceur de vos contrées! D’ailleurs elle tient un blog elle aussi si vous avez la curiosité d’y jeter un oeil : https://www.heppique.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s